Des taxis volants pour les Jeux olympiques de 2024?

20 juin 2019 à 18h20

Au salon du Bourget cette semaine, a été annoncé le lancement d'une étude pour un futur taxi volant qui serait présenté aux JO de Paris en 2024.

Et si je vous disais que d’ici 5 ans il serait possible d’aller de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à un site olympique en taxi volant ? Ce n'est pas un scénario futuriste, mais l'objectif ambitieux des aéroports parisiens, qui veulent profiter des jeux olympiques pour tester un projet de mobilité du futur, avec Airbus et la RATP.

 

Au salon du Bourget, cette semaine au nord de Paris, les trois partenaires ont annoncé le lancement d'une étude sur la création de taxi volant qui serait présenté aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

"En 2010 pour la première fois sur la terre, plus de la moitié des êtres humains habitaient en zone urbaine et on pense qu'on passera les 60% en 2030", explique le patron d'Airbus Guillaume Faury. Pour lui, "l'idée d'utiliser la troisième dimension est évidente".

 

Pour réaliser le taxi volant de 2024, ADP travaille avec Airbus, qui s'est engagé depuis quelques années dans la mobilité urbaine à propulsion 100% électrique.

Le constructeur dispose déjà de deux démonstrateurs: "Vahana" (une place) et "CityAirbus" (quatre places).

Il va "faire converger ces deux projets vers un véhicule qui va permettre de répondre aux premiers cas d'usage", explique Mr. Faury. "Ce partenariat est une opportunité unique de développer des solutions technologiques, un produit, un cadre règlementaire, un modèle économique", ajoute-t-il.

 

Il reste du chemin à parcourir avant d'intégrer un véhicule volant dans le transport urbain", estime la ministre des Transports Elisabeth Borne. Mais elle qualifie les expérimentations de 2024 d'"une des étapes importantes" des travaux qui "doivent permettre de faire émerger une offre de transport complète, intégrée et respectueuse de l'environnement".

Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article